REMBRANDT : La Décollation de Saint Jean-Baptiste - 1640

Aucune image
Aucune image

Prix : 8000 €

Eau-forte et pointe sèche, 128 x 105 mm. Bartsch 92, Biörklund et Barnard 40-B, New Hollstein 183, 1er état/3.

Impression du 1er état (sur 3), avant les retouches posthumes. G. W. Nowell-Usticke remarque que même les épreuves anciennes sont claires (« impression light, but reasonably sharp & clear »). Les épreuves les plus anciennes ont de la barbe de pointe sèche dans l’angle inférieur droit, ce qui n’est pas le cas de la nôtre. Elle est cependant encore bien imprimée et n’est pas aussi pâle que les épreuves plus tardives du premier état décrites par Nowell-Usticke comme « very pale and greyish » [très pâles et grisâtres]. Il signale d’autre part une épreuve appartenant à sa collection personnelle, où la zone blanche sous l’épée est retouchée, tandis que les reprises ultérieures ne sont pas encore visibles. Notre épreuve est antérieure à cette retouche.

Bonne épreuve imprimée sur papier vergé filigrané (contremarque NB, identique à Hinterding Countermark NB-a_TMH-KG-3761 relevée sur une épreuve du 2d état/2 de L’Homme nu assis au sol, une jambe étendue (New Hollstein 234, gravure datant de 1646). Très bon état général. Un infime trou d’épingle sur la jambe droite du serviteur noir. Petites marges (feuille : 144 x 119 mm).

« L’instant choisi est assez inhabituel car dans la tradition picturale on représente habituellement l’instant qui suit immédiatement la décapitation. Rembrandt déroge aussi à la coutume de représenter Salomé lors de l’exécution tenant le plateau sur lequel le bourreau dépose la tête de Saint Jean-Baptiste. » (Hinterding, our translation).

Référence : Erik Hinterding : Rembrandt etchings from the Frits Lugt Collection, 2008.

Image HD