REMBRANDT : Les Musiciens ambulants - c. 1635

Prix : 12000 €

Eau-forte, 138 × 115 mm. Bartsch 119, Biorklund-Barnard 35-8, New Hollstein 141 I/III.

Impression du 1er état (sur 3) avant les travaux posthumes sur le vêtement du bébé, les chapeaux des musiciens et les ombres. Seul le premier état de cette estampe est intégralement de la main de Rembrandt.

Très belle épreuve imprimée sur papier vergé ; avec les fines lignes horizontales à la base du col de la femme, visibles sur les plus anciennes épreuves du 1er état (Nowell-Usticke).

Bon état ; un très-petit accroc sur le bord de la marge supérieure et une petite épidermure d’1 mm derrière la cheville gauche de l’homme. Marges de 2 à 3 mm.

Rembrandt a traité de manière récurrente, tout au long de sa vie, le thème du musicien jouant à la porte des maisons dans l’espoir de recevoir une aumône, un thème traditionnel qu’on retrouvera aussi dans l’œuvre d’Adriaen van Ostade. Les Musiciens ambulants n’est pas daté mais le style s’apparente à celui d’autres œuvres gravées par Rembrandt en 1635. Il a déjà gravé auparavant Le Joueur de vielle (NH 75) vers 1631. En 1641, il gravera de nouveau Le Joueur de vielle accompagné par des enfants, jouant à la porte d’une maison (NH 191) et en 1648, Joueur de vielle aveugle et sa famille, recevant l’aumône à la porte d’une maison (NH 243).

Image HD