Armand SEGUIN : Femme assise - 1893/1894

VENDU
seguin_bretonne-assise-2
 
 
seguin_bretonne-assise

VENDU

Eau-forte, 182 x 85 mm. Field, Strauss et Wagstaff 54.

Très belle épreuve imprimée en brun foncé avec teinte de fond sur papier vergé filigrané (partie haute d’un blason). Deux cachets apposés par Seguin sous la gravure, en bas à droite. Tirage d’époque.

Gravure en parfait état. Quelques rousseurs pâles et trois plis diagonaux dans les marges, un tout petit manque de papier restauré en tête. Toutes marges (feuille : 330 x 250 mm).

Seguin a parfois apposé jusqu’à trois cachets de diverses couleurs sur ses épreuves. On trouve ici, en rose, le cachet AS et, en vert et jaune, le cachet EAS, dont le catalogue raisonné de Field, Strauss et Wagstaff propose deux lectures : « Épreuve Armand Seguin » ou « Ergasterium Armand Seguin », Ergasterium étant le terme nabi employé pour « atelier ».

Cette Femme assise appartient à un ensemble d’une vingtaine d’études représentant de jeunes Bretonnes (F., S. et W. 44 à 65) gravées par Seguin dans les années 1893-1894. Il s’est particulièrement intéressé au tracé des silhouettes, souvent vues de profil, voire de dos, dans des cadrages audacieux. Caroline Boyle-Turner rappelle le jugement de Paul Gauguin à propos de cette série et du trait de Seguin lors de l’exposition chez Le Barc de Boutteville en 1895 : « Seguin est avant tout un cérébral… il exprime non ce qu’il voit mais ce qu’il pense par une originale harmonie de lignes. » (catalogue Gauguin & l’École de Pont-Aven, Marianne Grivel (dir.), 1989, p. 94).

Image HD