P.-A. ISAAC : Diplôme de la Société franco-japonaise de Paris - 1912

VENDU
isaac-diplome
 
 

VENDU

Gravure sur bois imprimée en couleurs à la manière japonaise, 440 x 262 mm. IFF 2. Vabre 189.

Très belle épreuve imprimée sur papier japonais massa, portant en bas à droite le timbre rouge au monogramme de Isaac et en bas à gauche son svastika. Dans la tablette, mention manuscrite en français : « offert à Mr E. Clavery, secrétaire général de la Société en souvenir d’une collaboration Franco-Japonaise » et « Isaac inv. et xylograp. Urushibara imp », et mention manuscrite en caractères kanjis : « Présent offert en souvenir / Meiji 45 (1912) / Paris / Urushibara / M. Clavery secrétaire de la société Franco-japonaise ».

Légère insolation de la feuille, quelques fins plis inhérents à la texture du papier japonais. Toutes marges (feuille : 500 x 316 mm).

L’annexe au Bulletin de la Société franco-japonaise de Paris (n°XXV, mars 1912) annonce et décrit ainsi l’estampe de P.-A. Isaac (illustrée par une reproduction) : « La gravure ci-contre est la reproduction d’une estampe en couleurs dessinée et gravée sur bois à l’intention de la Société, par notre dévoué collègue M. P. A. Isaac. Le motif de cette œuvre, d’un caractère hautement artistique, rappelle clairement celui de l’insigne, dont le modèle orne d’ailleurs la couverture des Bulletins. Cette estampe se compose de 17 tons différents, mais les tons dominants sont : le bleu des bluets, le blanc du coq, le rouge des coquelicots et celui du disque du soleil - où se profile le Fujiyama - mariant ainsi les couleurs nationales des deux pays. Le tirage, rigoureusement limité à deux cents exemplaires, a été fait (sur papier japonais massa) avec le concours d’un imprimeur japonais, Y. Urushibara. »

Le Diplôme de la Société franco-japonaise de Paris fut exposé par Isaac à la Première exposition de la Gravure sur bois originale en 1912 au Pavillon de Marsan. Sa dimension, sa gamme de couleurs, son sujet et sa technique, ainsi que la participation de Urushibara à l’impression, en font un manifeste de la collaboration artistique franco-japonaise au début du XXe siècle. Très peu d’exemplaires semblent avoir été conservés.

Édouard Clavery (1867-1949) fut le secrétaire général de la Société franco-japonaise de 1907 à 1913.

Bibliographie : Émilie Vabre, Prosper-Alphonse Isaac (1858-1924), graveur sur bois à la manière japonaise, in Nouvelles de l’estampe, n°237, p. 18. Japon-Paris-Bretagne, la gravure sur bois en couleurs, catalogue de l’exposition au Musée départemental breton, Quimper, 2012, p. 27.

Nous remercions Coralie Castel pour sa traduction des caractères kanjis.